PS3: Bayonetta en video

Publié le par Spitfire

Annoncé comme le DMC Killer par son géniteur, le génial Hideki Kamiya, Bayonetta nous avait déjà fait forte impression l'année passée

Bayonetta
Sans conteste l'attraction phare du stand de Sega, Bayonetta a su immédiatement capter l'attention de tous les visiteurs passant à proximité des bornes de démonstration. Et comment aurait-il pu en être autrement quand le style inimitable de cette production resplendissait à ce point. Il aura donc fallu patienter un moment avant de pouvoir s'essayer pour la première fois à ce chef d'œuvre en devenir. Le seul niveau accessible était d'ailleurs celui qui nous avait été présenté l'année dernière mais, cette fois-ci, dans son intégralité. La magnifique Bayonetta débarque donc dans le royaume des anges où elle est immédiatement prise à parti par ces créatures célestes.

Bayonetta
Une fois le combat engagé, quelques petites explications nous sont données pour éviter le massacre. L'esquive est une stratégie cruciale pour l'emporter. Plus qu'une simple astuce, il s'agit d'un principe avec lequel il ne faudra pas transiger, le button mashing étant rapidement puni par ces adversaires dont les attaques ont presque toujours la priorité sur celles de notre héroïne. Réalisés avec le timing adéquat, les mouvements d'esquives - au sol comme dans les airs - permettent d'enclencher le Witch Time, un ralenti stylisé à la manière d'une dimension parallèle. D'une durée limitée, il offre une ouverture à saisir pour multiplier les combos meurtriers et ainsi maximiser les dégâts infligés. Le timing

requis est toutefois assez serré et demandera donc pas mal d'exercice avant d'être
Bayonetta
parfaitement maîtrisé En plus de cette notion de timing, le gameplay de Bayonetta est évidemment architecturé autour d'un système de combos aux multiples ramifications. L'ensemble des enchaînements de coups dont dispose Bayonetta est conditionné par les armes utilisées par celle-ci. Et plusieurs configurations sont possibles : paire de pistolets, un pistolet et un sabre, et enfin deux sabres. De plus certaines armes à usage limité pourront être équipées de temps à autre. A chaque configuration sa liste de combos, d'ailleurs praticables durant les écrans de chargement entre deux zones. A cet arsenal vient enfin se greffer l'usage de la magie car, ne l'oublions pas, Bayonetta est une redoutable sorcière.

 
Visuellement, Bayonetta est donc une pure merveille. Le jeu fourmille de détails et se
Bayonetta
teinte de mille et une couleurs. Esthétiquement, il s'agit peut-être de la plus grosse claque que le jeu vidéo japonais nous ait asséné depuis une bonne dizaine d'années. Du point de vue purement technique, le jeu joue là encore dans la cour des grands. D'une fluidité à toute épreuve, le titre de Platinum Games se permet en plus d'afficher un maelström d'effets en tout genre à chaque bataille. Le coup le plus étourdissant nous a été porté lors d'une présentation privée menée par Hideki Kamiya dans une petite meeting room surplombant le stand. Nous avons pu y découvrir une ville engloutie par la lave que Bayonetta parcourt avec une classe imperturbable, courant sur les murs, enchaînant les sauts entre des bâtisses s'effondrant l'une après l'autre. La température a presque grimpé dans la salle : effets de chaleur, particules à foison et débris virevoltant dans les airs participaient d'une ambiance criante de vérité.
est ce que dante va se fair battre? voici un peut de gameplay (version Xbox360):



Publié dans Playstation3

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
je ne direr pas que dante va perdre mais comme mm bayonetta risque de faire la concurrance asser serer de Devil may cry
Répondre
S
<br /> dante va etre battu par sa propre soeur car c'est le meme créateur<br /> <br /> <br />